ENSEMBLE, STOPPONS LE PROCESSUS D’AUTODESTRUCTON EN COURS CONTRE L’HUMANITÉ ET LA PLANÈTE
Quelle que soit notre nationalité ou nos croyances, nous faisons partie d’une “société globale” partageant les mêmes aspirations à vivre en paix et dans la dignité sur une planète préservée. Internet nous offre l’opportunité de rassembler les forces disparates de cette communauté informelle en un contre-pouvoir supranational capable de contenir les forces brutales et inconséquentes de la mondialisation et d’initier des changements durables du plan local au plan global.

LA SOCIÉTÉ CIVILE ACTRICE DU CHANGEMENT

 

"Plus forts ensemble." Cette maxime doit nous inciter à organiser la résistance et d'utiliser toutes les capacités d'Internet pour étendre cette résistance au plan mondial. Le temps presse. Tous autant que nous sommes, allons-nous continuer à subir en ordre dispersé les effets dévastateurs du néolibéralisme globalisé? Devons-nous croire sans réagir les promesses de croissance et d'emplois proclamées en vain depuis tant d'années par les instances de l'UE et du G20? Allons-nous subir e nouveaux krachs boursiers qui ruinent l'économie mondiale tous les dix ans? Allons-nous subir encore et encore les politiques de rigueur à l'évidence contre-productives au lieu de rechercher des solutions innovantes équitables et durables? Allons-nous assister es bras croisés à la détérioration accélérée des fragiles écosystèmes de la planète par un modèle de développement pollueur, gaspilleur, prédateur des ressources, et pour tout dire totalement insoutenable?


Le fait est là. Les démocraties instituées au temps des chevaux ont été dépassées par la mondialisation économique, financière et technologique. Certes utiles pour gérer des problèmes intérieurs, elles sont devenues inopérantes pour appréhender les problématiques et les crises du XXIème siècle devenues pour la plupart mondiales.

Devenu grand pacifiste après avoir prix conscience de l'horreur de l'arme atomique, Einstein proclamait "Le monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."  La pertinence de cette maxime saute aux yeux aujourd'hui. Avec la disparition des contre-pouvoirs historiques -gauches européennes, labour anglais, démocrates américains, etc- qui se sont ralliés à  l'OMC et à sa doctrine ultralibérale, les citoyens de toutes les nations savent que les partis politiques n'ont plus la capacité ni même la volonté de changer le cours des choses. C'est pourquoi, à défaut d'une instance supranationale dont nul n'envisage la création à un horizon prévisible, nous autres citoyens de toutes les nations ne devons agir. Loin de nous confiner dans la critique, le scepticisme ou la résignation, l'heure est venue de nous rassembler au plan international face aux forces colossales du marché.

Dédiée à la société civile internationale et aux organisations d'intérêt public, cette plate-forme d'inspiration humaniste, écologique et sociale se veut l'embryon d'un contre-pouvoir citoyen mondialisé. Telle est en effet l'échelle d'action pour accélérer la venue aux responsabilités d'une nouvelle génération politique résolue à réguler de manière durable la marche folle d'un hypercapitalisme néolibéral mondialisé qui propulse le monde à grande vitesse vers un chaos annoncé.


Tous les articles

Retour