ENSEMBLE, STOPPONS LE PROCESSUS D’AUTODESTRUCTON EN COURS CONTRE L’HUMANITÉ ET LA PLANÈTE
Quelle que soit notre nationalité ou nos croyances, nous faisons partie d’une “société globale” partageant les mêmes aspirations à vivre en paix et dans la dignité sur une planète préservée. Internet nous offre l’opportunité de rassembler les forces disparates de cette communauté informelle en un contre-pouvoir supranational capable de contenir les forces brutales et inconséquentes de la mondialisation et d’initier des changements durables du plan local au plan global.

"Imagine" chantait John Lennon

Tous les grands combats du passé -contre l’esclavage, contre le colonialisme, pour l’émancipation des femmes, pour la liberté syndicale et pour la dignité humaine en général- ont été conduits par nos aînés pour nous léguer une vie meilleure. Le capitalisme américain et europén dans sa forme la plus sauvage à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle généra ses anti-corps naturels dans la société. Si certains grands patrons -tel Gaudin en France- firent preuve d'une réelle sensibilité sociale, ce sont les mouvements ouvriers et les grèves qui contraignirent la plupart des chefs d'entreprise à humaniser la condition salariale. Ce capitalisme sans foi ni lois fit basculer certains pays dans le communisme avec les conséquences tragiques que l'on sait. Le krach de 1929 fut un pur produit de ce capitalisme spéculatif. En Allemagne, le chômage et la misère qui en résultèrent firent le lit du nazisme. La communauté juive subit le pire génocide de l'histoire.

Pour tenter de remettre l'Amérique sur les rails, le président Roosevelt lança alors le New Deal. Le Glass-Steagall Act assainit la sphère de la finance à l'origine du krach. En France, la réaction à ce capitalisme sans règles s'exprima après la victoire de 1945. Le programme politique élaboré par le Conseil National de la Résistance fut mis en oeuvre. Un juste équilibre fut trouvé sur la répartition des richesses "capital/travail" et sur les écarts de revenus. La Sécurité sociale et le système des retraites furent d'immenses avancées.  Cela ouvrit sur des décennies de progrès économique et social.

Or, depuis près de vingt ans, nous assistons à un phénomène de régression qui renvoie le monde un siècle en arrière. Profitant de l’absence de règles sociales et environnementales à l’échelon mondial, les grandes compagnies se conduisent à nouveau comme les robber barons, ces fameux barons voleurs américains de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle. La plupart des multinationales optimisent leurs profits sur la souffrance au travail des hommes, des femmes et des enfants, sur des salaires indécents, sur la prédation des ressources et sur la détérioration aggravée de notre cadre de vie naturel.

La société mondiale ne va pas tarder à créer ses propres anti-corps pour que les acteurs du marché concourent au progrès social et humain dans le respect de la planète. C'est tout le sens de l'APPEL POUR UNE MOBILISATION MONDIALE lancé ici. Un laps de temps sera nécessaire pour que notre initiative s’impose comme une évidence. C’est dans la logique des choses quand ils s’agit d’idées nouvelles. Mais lorsque les esprits se familiariseront à la nécessité d’un organe supra étatique comme coordinateur des politiques gouvernementales, régulateur du marché et garant des intérêts supérieurs de l’humanité, les réformes seront réalisées.

John Lennon nous a légué la magnifique chanson “Imagine”. L'imagination est, avec l'espoir, un puissant moteur de la vie. Il faut imaginer des utopies réalistes et se donner les moyens de les mettre en œuvre. Dans tous les cas, nous n'avons plus le choix. Le temps est révolu de se contenter de critiquer les dirigeants politiques, de se lamenter ou de se réfugier dans le scepticisme ou l'inaction. Nous offrons ici un cadre organisé pour une mobilisation mondiale non-violente, une mobilisation en réseau des forces vives de la société mondiale autour d’un projet fédérateur. Signer l’APPEL, c’est déjà un geste militant fort. D'autres initiative allant dans le même sens que Global Society se préparent sans doute à travers le monde. L'ONG Avaaz est pionnière dans la mobilisation de plusieurs millions de citoyens. La dynamique est lancée. Relions-nous, coordonnons nos actions, cela créera une prise de conscience unitaire au sein de la société civile mondiale.  Et si ce monde ne sera jamais idéal, du moins les nouvelles orientations voulues par les citoyens des nations seront-elles plus équitables et plus responsables que les programmes actuellement mis en oeuvre par leurs gouvernements avec des effets désastreux avérés pour l'économie, les sociétés humaines et l'environnement. L'avenir est entre nos mains. L'heure est venu pour la société civile de sortir des son néant et d'agir ensemble pour traduire dans les urnes le changement de cap écologique et social majoritairement voulu à travers le monde.


Tous les articles

Retour